L'autre carnet de Jimidi

Ce que je trouve sur l'architecture ronde (et ce qu'elle m'inspire…)

Serge BINOTTO – Maison ronde – 1969 – Mirepoix

Serge BINOTTO – Maison ronde – 1969 – Mirepoix - 17

Une maison Jean Prouvé en Ariège par Barthélémy Dumons, architecte

(Revue « Plan libre » N°123 de septembre 2014)

Serge Binotto est d’origine ariégeoise. Assistant de Jean Prouvé au Cnam, puis collaborateur dans son atelier des « blancs manteaux », il décide tout naturellement de mettre en pratique les principes de Prouvé, lorsqu’en 1969 il doit concevoir une maison pour loger ses parents à Mirepoix. Ainsi est née cette maison ronde, insérée à la sortie du bourg près du rond point de Pamiers, qui alors n’existait pas. A l’époque, il aura fallu user de toute l’influence de Fabien Castaing pour obtenir à grand peine l’autorisation de construire. Ceci explique peut être la discrétion qui entoure cette « master-pièce », qu’on redécouvre aujourd’hui, au moment où elle s’annonce à la vente sur le rond point ! Il ne semble pas y avoir d’autre maison ronde dans la biographie de Jean Prouvé. Selon Serge Binotto, il faut en chercher la genèse dans un mixte entre les maisons à panneaux et bloc central (maison AlBa 1953, maison des jours meilleurs de l’abbé Pierre 1956), et les recherches qui étaient en cours dans l’atelier pour la réalisation des stations services Total (système Petroff 1969). Ces stations étaient conçues suivant une forme circulaire, principe choisi par Prouvé pour optimiser l’établissement du bâti quel que soit sa parcelle d’implantation. A la même époque Prouvé et Charlotte Perriand étudient également un projet d’hôtel circulaire pour la toute jeune station de ski des Arcs, dont Serge Binotto réalise une magnifique maquette. La maison de Mirepoix prend la forme d’un cercle tronqué, ce qui fait toute son originalité. Bien que circulaire, elle présente ainsi un avant et un arrière. L’avant est d’un abord très ouvert, orienté Sud et Est, entièrement vitré au moyen de deux murs-rideaux en verre, contreventés par des poteaux bois. L’arrière présente un caractère plus fermé, avec la succession des panneaux en métal émaillé blanc montant du sol jusqu’au toit. Quelques portes fenêtres – toutes identiques et occultées par un système de volet roulant tout à fait original – rythment la façade arrière. La maison est couverte d’un toit terrasse avec une étanchéité en caoutchouc liquide (cocoon). Selon les préceptes des ateliers Prouvé, elle est conçue avec un minimum d’éléments répétitifs ; panneaux en métal émaillé pour les façades, panneaux bois multiplis pour le plafond, les cloisons et toute la menuiserie intérieure, sol unifié en ardoise, menuiseries extérieures identiques. A ces éléments répétitifs se combinent des événements « design », comme la porte d’entrée, les meubles et la cuisine, les sorties de cheminées à la Calder, les piètements de poteaux en inox, etc…, tout un ensemble qui fait de la maison ronde de Mirepoix une construction très discrètement exceptionnelle.

Serge BINOTTO – Maison ronde – 1969 – Mirepoix - 04

Serge BINOTTO – Maison ronde – 1969 – Mirepoix - 05

PANNEAUX DE FAÇADE

Une paroi de 7cm d’épaisseur isole la maison de l’extérieur. Ce sont des panneaux sandwich réalisés en métal émaillé et remplis de polyuréthane expansé. La face intérieure et la face extérieure sont semblables, en métal recouvert d’une peinture émaillée blanche cuite à 980°. Ils ont été réalisés par les Emailleries Saint Maurice de Maison Alfort, aujourd’hui fermées. Les usines Smalto design près de Milan en Italie sont encore capables de réaliser de tels panneaux, et également le moussage intérieur. Les plaques métalliques ont été usinées près de Paris, tandis que l’assemblage par incorporation de polyuréthane fut réalisé dans une usine près de Dijon. Puis l’ensemble fut transporté à Mirepoix sous forme de panneaux de 119cm de large par 287cm de haut, prêts à être assemblés. Un autre module de panneau, de 119x40cm permettait d’intégrer les portes fenêtres, toutes identiques. Les panneaux de façades sont assemblés entre eux par une pièce de bois encastrée dans le pliage des tôles, le joint étant ensuite siliconé pour assurer l’étanchéité à l’air. Ils sont fixés en pied dans la dalle béton et en tête dans le panneau multiplis de la couverture, au moyen de tirefonds et de boulons inox à tête ronde. Sur place la maison à été montée en un mois en totalité, durant les vacances d’été.

Serge BINOTTO – Maison ronde – 1969 – Mirepoix - 06Serge BINOTTO – Maison ronde – 1969 – Mirepoix - 07

COUVERTURE TOIT TERRASSE

Par un simple pliage raidisseur, les panneaux métalliques assurent la portance des panneaux bois de toitures. Pas de charpente et pas de poteaux pour construire l’ensemble, mais simplement un assemblage de panneaux verticaux métalliques formant façade, avec des panneaux horizontaux bois (panneaux Rousseau multiplis) formant plafond et support de couverture. Le toit terrasse est composé classiquement d’un isolant, d’une étanchéité par membrane et d’une protection mécanique en gravier. Les cheminées, noires et rouge comme la porte, sont inspirées des mobiles de Calder, ami de Prouvé. Elles tournent au gré des vents qui traversent la parcelle, et aspirent les fumées du foyer.

Serge BINOTTO – Maison ronde – 1969 – Mirepoix - 08

PORTE D’ENTRÉE

Une fois franchi le portail sur rue, notre attention est attirée par un grand cercle rouge sur fond noir. La porte d’entrée est pleine et grande. Par son opacité, elle forme un seuil imposant avant d’entrer dans la demeure. Mais cette opacité est aussitôt contrebalancée par les murs de verre adjacents, de la salle de séjour et de la chambre, qui annoncent une maison ouverte. Le contraste est saisissant, même s’il est quelque peu contredit par la présence de la porte de service du local technique juste à côté. L’avancée de toiture en portion de cercle forme un débord protecteur d’une profondeur variable qui culmine au dessus de la porte d’entrée. Comme les panneaux de façade, la porte est réalisée en tôle émaillée double face, avec un isolant expansé entre les deux. C’est une porte pivotante en deux éléments.

Serge BINOTTO – Maison ronde – 1969 – Mirepoix - 09

NOYAU CENTRAL

La maison de Mirepoix est construite selon le modèle conçu par les ateliers Prouvé autour d’un noyau porteur, le « monobloc ». Il supporte une partie de la couverture, l’autre élément porteur étant assuré par les panneaux de façades. Le noyau central est le seul élément de maçonnerie de l’ensemble*. Il constitue le bloc technique où prennent place les sanitaires, la salle de bain et la chaufferie. Ici c’est un bloc carré de 3x3m et 2,4m de haut, en maçonneries de 10cm d’épaisseur. Installé au centre de la composition semi circulaire, une partie du noyau se retrouve à l’extérieur du volume chauffé. L’ensemble de la maison est posée sur un dallage en béton, sur lequel viennent se fixer en rive basse les panneaux de façade. Il n’y a pas de vide sanitaire de manière à conserver le volant thermique donné naturellement par la température constante de la terre. A l’avant-garde dans tous les domaines, la maison est prévue dès l’origine pour intégrer un chauffage par le sol. Mais, comme ce fut souvent le cas à l’époque, ce dernier s’avérera à l’usage inconfortable. La température du sol était irrégulière à cause d’un pas de tuyaux trop écarté, et cela créait des douleurs dans les jambes ; il sera abandonné et remplacé par des radiateurs du commerce, posés debout ou à plat suivant la fantaisie du concepteur.

*A Mirepoix pour des raisons de déroulement de chantier, toutes les cloisons intérieures qui étaient prévues en bois ont finalement été réalisées en maçonnerie à cause d’un retard de livraison.

CUISINES, ETC…

La cuisine forme un bloc à l’intérieur de la construction qui délimite avec une grande économie de moyen l’espace d’entrée, du séjour et de la salle à manger. On sait que les aspects constructifs, la recherche de simplification et de préfabrication sont la marque des ateliers Prouvé. On souligne moins souvent la qualité de composition et de distribution des maisons sorties de l’atelier. La villa de Mirepoix témoigne de cette habileté à composer des espaces de qualité ; tous les thèmes du mouvement moderne y sont déclinés : fluidité, plan libre, pleins et vides, grands vitrages, couleurs primaires bleu et jaune, qui soulignent le blanc dominant, portes de cabines de bateau, cloisons formant des placards tête-bêche, toit plat, etc…

Serge BINOTTO – Maison ronde – 1969 – Mirepoix - 16

SERGE BINOTTO

Faire de sa vie une aventure pourrait être le crédo de Serge Binotto. Jeune homme, il quitte l’Ariège, et après un stage chez Citroën, il devient régleur automobile dans la toute nouvelle usine de Levallois-Perret (92). Désireux d’apprendre, il va rapidement suivre les cours du soir du Cnam, où un certain Jean Prouvé officie. Lorsque le professeur se met à aborder le thème du métal embouti, du pliage et autres méthodes de construction métallique appliquées à l’automobile, le jeune étudiant lui propose de le fournir en ailes de 2CV, pour mieux illustrer son propos. C’est le début d’une longue collaboration qui fera de Serge Binotto l’assistant de Jean Prouvé au Cnam, puis un des ses proches collaborateurs lorsqu’il fondera son atelier parisien de la rue des blancs manteaux. Serge Binotto se verra confier la direction d’importants projets, en tout premier lieu le centre d’exposition et de congrès d’Alpexpo à Grenoble, qui ouvrira ses portes pour les jeux olympiques de 1968. Il est aujourd’hui labellisé « Patrimoine XXe siècle ». La liste des travaux auxquels il collabore au sein de l’atelier est vaste : les stations d’autoroutes Total, déjà citées, l’usine atomique de Pierrelatte, le projet d’Hôtel des Arcs pour Rothschild, avec des terrasses déneigées par un plancher chauffant (non réalisé), le clocher de la chapelle de Ronchamp, développé par Binotto sur la base d’un croquis de Corbu, les façades du siège du parti communiste pour Oscar Niemeyer, etc… A l’agence Prouvé, il croise de nombreuses personnalités, Charlotte Perriand, Dubuisson, Le Corbusier, Jeanneret, Petroff, Jack Lang, etc… En 1979, il se passionne pour l’architecture navale, achète et rénove un Ketch aurique de la fin du XIXe découvert à Ibiza, le voilier Sylvia. C’est ce bateau qui lui inspire la création, avec quelques amis, de l’association Aquasso qui propose un projet pédagogique de rupture pour des jeunes en difficultés. Avec eux il fait le tour du monde en bateau. Après la démission de Prouvé du Cnam, Serge Binotto poursuivra son monitorat à l’École nationale supérieure de création industrielle, fondée en 1982. En 1990, il crée avec sa femme, Elisabeth de Corbigny, éthologue réputée, un centre équestre à Mirepoix. Il dessine et réalise lui-même les écuries et le manège couvert. De dimension 50x25m, ce dernier est couvert par une toiture à 4 pans, dont la charpente métallique est réalisée uniquement avec des éléments de récupération. Assemblée et soudée au sol en totalité, elle sera quillée sur les 16 poteaux en attente au moyen d’un système de treuils inventé pour l’occasion par Serge Binotto. L’opération de levage aura duré 3 jours ! En ce moment, il termine pour lui-même une serre tropicale dans laquelle il expérimente cent façons de fixer le verre au verre et le verre au métal, en mettant parfois au gout du jour des systèmes abandonnés chez Prouvé, désapprouvés par les bureaux de contrôles. Aujourd’hui, Serge Binotto a encore de nombreux projets en tête et il lui tiendrait particulièrement à cœur de réaliser une maison des désirs et du futur….

Serge BINOTTO – Maison ronde – 1969 – Mirepoix - 03

Sources :

L’article de la revue « Plan libre » N°123, septembre 2014

Page France info « Il faut sauver la maison ronde de Mirepoix »

La vidéo sur Youtube

Publicités

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Information

Cette entrée a été publiée le 2 avril 2018 par dans Architecture ronde, et est taguée , , , , , , , .
%d blogueurs aiment cette page :