L'autre carnet de Jimidi

Ce que je trouve sur l'architecture ronde (et ce qu'elle m'inspire…)

L’œuf-maison de Dai Haifei

Nids - oeuf maison de Dai Haifei - 2009 - Photo 15

Nids - oeuf maison de Dai Haifei - 2009 - Photo 10

Nids - oeuf maison de Dai Haifei - 2009 - Photo 09

Un nid douillet en forme d’œuf ! Voilà qui aurait ravi Francis Ponge, pour qui il n’était pas indifférent que le mot « Oiseau » commence précisément par une lettre en forme d’œuf. Ici, la figure de style est différente et un peu plus compliquée puisque en somme, l’œuf contenu a pris la finalité (et la technique de construction) de son contenant, le nid. Sachant que l’abri de Dai Haifei est en partie constitué d’une vannerie de bambou, y’aurait peut-être un truc à tricoter à partir de « Mettre ses œufs dans le même panier » (ou pas) mais je ne suis pas sûr que ça fonctionne en mandarin.

Il s’agit donc d’un exercice pratique d’un jeune étudiant architecte chinois, ayant semble-t-il trouvé son inspiration dans une expo « Les œufs dans la ville », dont je ne n’ai rien retrouvé. Peut-être auras-tu plus de chance. Le résultat est tout à fait sympathique et ce qu’on trouve comme doc – par exemple dans l’article ci-dessous – laisse à penser que son constructeur l’a effectivement utilisé pour y vivre quelques temps. Mouais. Je me méfie des belles histoires qu’on nous raconte…

Cet abri ovoïde pourra faire penser à plein d’autres chose, par exemple les « tanns » imaginés par Bourgeon et Lacroix pour les albums BD du  « Cycle de Cyann » ou d’autres exemples de nids, dont nous avons déjà parlé.

Nids - oeuf maison de Dai Haifei - 2009 - Photo 12

 

Nids - oeuf maison de Dai Haifei - 2009 - Photo 03

Nids - oeuf maison de Dai Haifei - 2009 - Photo 02

Hi hi ! J’aime assez sa façon d’accrocher les livres. Pi au moins, tu perds pas la page.

Nids - oeuf maison de Dai Haifei - 2009 - Photo 01

Dai Haifei, 24 ans et originaire du Hunan a fabriqué sa maison en forme d’œuf, aux dimensions d’une tente de 2x3x2m. La construction mobile est réalisée avec du bambou pour l’intérieur et des petits sacs en matière naturelle remplis de sciure de bois et d’herbes pour la couverture. Sur le toit de cet oeuf géant, le jeune homme a placé un panneau solaire pour l’alimentation électrique. L’intérieur, assez spacieux, accueille un lit, un réservoir d’eau sous-pression avec un lavabo et deux petites tables de chevet. La maison de Dai Haifei ne lui aura coûté que 6400 yuans (environ 730 euros) pour l’achat des matériaux, et demandé deux mois de travail. « J’ai toujours rêvé d’avoir ma propre maison et la « maison oeuf » correspond à mes exigences, sans le loyer coûteux et difficile à supporter », explique Dai. Cela fait maintenant deux mois qu’il dit y vivre agréablement et les médias du monde entier commencent à s’intéresser à son histoire. Sur son blog, Dai nous explique son aventure : « Mon père travaille dans un chantier de construction et ma mère est agent de nettoyage. Maintenant, ils sont plus âgés et leurs conditions physiques ne sont pas aussi bonnes qu’avant. J’ai essayé plusieurs fois de les convaincre de rentrer à la maison à la campagne pour y cultiver quelques acres de terre et vivre une vie facile et sans stress. Mais ils préféraient économiser de l’argent pour m’acheter une maison. Cependant, ce qu’ils ne savaient pas, c’est que pour acheter un appartement à Pékin avec leur salaire, cela prendrait entre 200 et 300 ans ! J’ai toujours voulu avoir ma propre maison, et la taille n’est pas importante pour moi tant qu’elle me garde à l’abri du soleil et la pluie. Je ne veux pas vivre comme toutes ces personnes stressées par leur travail et qui donnent la quasi-totalité de leurs salaires durement acquis… En 2009 étudiant à l’Université d’Architecture du Hunan, j’ai eu l’honneur de participer au projet « l’oeuf de la ville » qui consiste en une série de petites maisons mobiles écologiques pour aider les sans-abri. Ce dernier projet m’ayant inspiré, après l’obtention de mon diplôme, j’ai parlé à mon professeur de mon projet, qui, avec quelques amis, m’a aidé à la réalisation des plans de la maison-oeuf. Plus tard, j’ai également reçu un soutien financier de mon cousin, puis les travaux de construction ont officiellement commencés. Nous avons travaillé de Juillet à Septembre pendant deux mois entiers pour enfin aboutir à cet abri. Suite à la construction, j’ai fait expédier la maison-oeuf à Pékin pour 3500 yuans (environ 400 euros), ce qui me fait au final un logement dans la capitale pour moins de 10 000 yuans (environ 11 500 euros). Quand la maison est arrivée à Pékin, je l’ai installée sous le bâtiment de l’entreprise dans laquelle je travaille. Je peux ainsi me rendre au travail en quelques secondes, sans prendre un de ces bus bondés. J’utilise l’argent que j’économise du loyer pour payer un abonnement annuel dans une salle de gym afin de me détendre et également prendre des douches. Je n’ai pas une cuisine dans la maison, alors je connais désormais tous les restaurants du coin… Le fait de ne pas avoir à préparer mes repas m’a économisé beaucoup de temps. Grâce à ce nouveau logement, je me sens vraiment libre ! »

Source : Chine information du 02/12/10

Nids - oeuf maison de Dai Haifei - 2009 - Photo 14

Nids - oeuf maison de Dai Haifei - 2009 - Photo 08

Quelle bonne idée d’avoir utilisé le bambou, une ressource locale traditionnelle, souple et pas chère, simple et belle !

Nids - oeuf maison de Dai Haifei - 2009 - Photo 07

Nids - oeuf maison de Dai Haifei - 2009 - Photo 06

Nids - oeuf maison de Dai Haifei - 2009 - Photo 05

Détail qui apparaît sur peu de photos : les roulettes. Dans l’idée au moins, cet abri peut se déplacer.

Nids - oeuf maison de Dai Haifei - 2009 - Photo 04

Aucune idée de ce qu’il pulvérise, mais ça à l’air toxique. Produit pour l’étanchéité ? Pour le traitement du bois ?

Nids - oeuf maison de Dai Haifei - 2009 - Photo 13

Les petits sacs de jute (remplis, cousus et posés un à un) qui laissent espérer que l’abri se couvre de végétation. C’est de la déco. L’isolation est assurée par une couche de mousse et l’étanchéité par ce qui m’a bien l’air d’être du bon gros plastique.

Nids - oeuf maison de Dai Haifei - 2009 - Photo 11

Ressources :

Mots clés anglais :

  • EGG SHAPED MOBILE HOME
  • EGG HOUSE BY DAI HAIFEI
Publicités

4 commentaires sur “L’œuf-maison de Dai Haifei

  1. Lou de Libellus
    24 mars 2014

    Pas mal. Au bord du canal Saint-Martin, ça doit en jeter. Le SDF nanti !

    J'aime

    • Jimidi
      24 mars 2014

      Même pas sûr que ce soit très cher. Quand même plus qu’une tente Quetchua.

      J'aime

  2. Elsa Saône
    26 mars 2014

    Sympa ça !

    J'aime

    • Jimidi
      26 mars 2014

      Très sympa. Beaucoup plus, par exemple, que l’oeuf de jardin. Ici, tout est sympathique : la forme, les matériaux, la démarche, l’usage, la construction avec des potes, la modestie.

      J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

Information

Cette entrée a été publiée le 24 janvier 2016 par dans Architecture ronde, et est taguée , , , , , , , , , , .
%d blogueurs aiment cette page :