L'autre carnet de Jimidi

Ce que je trouve sur l'architecture ronde (et ce qu'elle m'inspire…)

Auroville et le Matrimandir

Auroville - Roger Anger - Photo 01

Chouette projet, vraiment ! Oui, bon, quarante cinq ans plus tard, ça ne ressemble pas encore tout à fait aux maquettes, mais l’essentiel n’est peut être pas là. Cette ville rêvée existe et fonctionne.

Auroville (« la ville de Sri Aurobindo » mais aussi « la ville de l’Aurore ») est une ville expérimentale située à une dizaine de kilomètres au nord de Pondichéry dans l’État du Tamil Nadu en Inde. Elle fut créée en 1968 par une Française, Mirra Alfassa (Mirra Richard), plus connue sous le nom de la Mère et compagne spirituelle du philosophe indien Sri Aurobindo. Auroville a pour vocation d’être, selon les termes de sa conceptrice, « le lieu d’une vie communautaire universelle, où hommes et femmes apprendraient à vivre en paix, dans une parfaite harmonie, au-delà de toutes croyances, opinions politiques et nationalités »

Aujourd’hui, les Aurovilliens, issus d’une trentaine de pays, sont organisés en 35 unités de travail : agriculture, informatique, éducation, santé, artisanat, etc. Désert à l’origine, le lieu est maintenant parfaitement viable. Wikipédia

Le Matrimandir (en sanskrit le temple de la Mère) est un bâtiment situé au centre d’Auroville, en Inde, considéré comme l’âme de l’endroit par La Mère. Le Matrimandir est une gigantesque salle de méditation aux murs de marbre blanc abritant le supposé plus gros globe de cristal du monde (70 cm de diamètre) éclairé par les rayons du soleil grâce à un système de miroirs installé sur le toit. Autour du Matrimandir, on trouve douze autres petites salles de méditation (appelées pétales) ayant chacune sa propre ambiance. De l’extérieur, le Matrimandir ressemble à un globe doré, centre d’un lotus formé avec les pétales. Cette immense sphère dorée atteint 36 m de diamètre. Sa construction, entreprise en 1972 sans aucun engin de travaux, est certainement celle qui a nécessité le plus de main-d’œuvre aurovillienne et indienne. Wikipédia

Auroville - Roger Anger - Photo 03

Auroville - Roger Anger - Photo 02

↑ Si j’ai bien compris, au tout début, il n’y avait même pas d’arbres.

Auroville - Roger Anger - Photo 04

↑ Finalement, je me demande si on doit regretter que ça ne soit pas autant construit que ça…

Auroville - Roger Anger - Photo 05

On accède au Matriamandir par des escalier, puis par une rampe hélicoïdale à la chambre de méditation ↓

Auroville - Roger Anger - Photo 06

Auroville - Roger Anger - Photo 08

Auroville - Roger Anger - Photo 07

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

Information

Cette entrée a été publiée le 27 décembre 2015 par dans Architecture ronde, et est taguée , , , , , , , , .
%d blogueurs aiment cette page :