L'autre carnet de Jimidi

Ce que je trouve sur l'architecture ronde (et ce qu'elle m'inspire…)

Beedomus

 

Beedomus---vue-de-la-piece-a-vivre---Le-carnet-de-Jimidi (1) Beedomus---vue-plongeante---Le-carnet-de-Jimidi

Pas compris tout de suite ce qu’était « Beedomus » mais après avoir parcouru le très joli site, ça me semble être un concept, une marque de « maisons douces ». Marrant de voir au fil des années apparaître des trucs qui finissent par ressembler de plus en plus au « chalet rond » qui date quand même de 2008-2009. Alors, qu’avons nous là ? De jolies images de ce qui semble, pour le moment, n’être qu’un intéressant projet. En effet, je n’ai pas trouvé de photo laissant penser que des « Beedomus » aient déjà été construites. Bah, ça n’empêche pas de commenter ce qu’on a déjà.

Beedomus---vue extérieure

J’aime beaucoup le bardage bois en biais qu’on nous présente sur les vues extérieures. Doit falloir un peu forcer pour obliger les lattes à suivre la courbe, mais le résultat est très bien. Puisqu’on est dehors, restons-y : j’aime également bien la terrasse « à étages » avec ses trois marches menant (on l’imagine) au jardin.

Beedomus---vue-de-la-piece-a-vivre---Le-carnet-de-Jimidi (1)

La pièce à vivre à l’air particulièrement agréable, divisée par tiers : cuisine, salle à manger, salon. On pourra regretter la disposition très orthogonale d’un mobilier exagérément cubique. Comme s’il s’agissait d’affirmer haut et fort que malgré la forme inhabituelle de l’espace, on peut tout à fait le meubler de manière classique. Pour la cuisine, je peux à la rigueur comprendre et celle là, avec son double accès et sa large ouverture sur la pièce à vivre, me parait tout à fait réussie. Mais ça n’aurait pas coûté grand-chose de mettre une table RONDE dans le tiers « salle à manger », si ? Derrière la table, suivant l’arrondi du mur, une sorte de banc sur lequel on aurait bien vu la télé, mais non. Pourquoi ne va-t-il pas jusqu’à la cloison séparant le dégagement de l’entrée du séjour ? Mystère. Énigmatiques aussi les trois piliers fins et noirs, dont on peut penser qu’ils étayent le toit, dont on ne verra rien. Autre terrasse ? Toit végétalisé ? Capteurs ? Il faudra imaginer. La cheminée se trouve dans un endroit un peu surprenant mais logique : le centre géométrique de l’ensemble, qui pourra dès lors profiter au mieux de sa chaleur. Mais du coup, la plupart des sièges (dix huit en tout ; ouf !  ) n’ont pas vue directement sur elle.

Reste que l’ensemble parait sympathique et agréable à vivre.

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

Information

Cette entrée a été publiée le 21 octobre 2015 par dans Architecture ronde, et est taguée , , , .
%d blogueurs aiment cette page :