L'autre carnet de Jimidi

Ce que je trouve sur l'architecture ronde (et ce qu'elle m'inspire…)

Villa Shell – Japon 2008

 

 

 

Maisons - Villa Shell - Kotaro IDE - Karuizawa, Kitasaku, Nagano, Japon - 2008 - Photo 04

Maisons - Villa Shell - Kotaro IDE - Karuizawa, Kitasaku, Nagano, Japon - 2008 - Photo 05

 

 

Kotaro IDE, l’architecte, aurait pensé à un coquillage en dessinant cette résidence secondaire. Mouais. C’est vrai que « coquillage », c’est plus « vendeur » que « cannelloni trop cuit » ou « gâteau roulé ». Cette villa est située à Karuizawa, Kitasaku, Nagano, Japon, mais avec ces indications, tu ne la trouveras pas. Manque encore la rue et le numéro dans la rue. Désolé, mais j’ai parcouru tout ce que j’ai trouvé sur la villa coquillage sans trouver ces précisions. C’est d’ailleurs en parcourant ces articles, qui se rabâchent l’un l’autre, que j’ai décidé d’écrire du perso, plutôt que de copier.

Maisons - Villa Shell - Kotaro IDE - Karuizawa, Kitasaku, Nagano, Japon - 2008 - Photo 03

Maisons - Villa Shell - Kotaro IDE - Karuizawa, Kitasaku, Nagano, Japon - 2008 - Photo 06

Maisons - Villa Shell - Kotaro IDE - Karuizawa, Kitasaku, Nagano, Japon - 2008 - Photo 08

Maisons - Villa Shell - Kotaro IDE - Karuizawa, Kitasaku, Nagano, Japon - 2008 - Photo 02

Maisons - Villa Shell - Kotaro IDE - Karuizawa, Kitasaku, Nagano, Japon - 2008 - Photo 01

Alors, qu’avons-nous là ?

Des formes douces, possiblement d’inspiration organique (ou pas) mais déclinées dans un dessin très fluide. On l’on sent l’invitation faite au regard de suivre les lignes, le bord du toit devenant mur, puis banc, puis bordure, dans une continuité courbe que rythment quand même des changements d’orientation, voire des ruptures nettes, histoire que l’ensemble n’apparaisse pas trop mou.

Je suis particulièrement sensible à la cohérence de l’aménagement intérieur, très raccord avec l’enveloppe. On a très largement vu ailleurs, sur cet ici-carnet, comment la déco pouvait ruiner un projet faute d’avoir été pensée en fonction du lieu, d’autre priorité s’étant imposées : faire riche, ou, récupérer le mobilier qu’on aime, ou, faire rustique comme chez les voisins…

L’enroulement autour de l’arbre ? Très japonais, cette mise en scène de la nature, mais très efficace. L’arbre était là avant la maison, elle en tient compte, lui laisse la place, le met en valeur. On ne saurait dire qui est au service de l’autre : c’est un tout. Oui, décidément, très japonais et très sympathique cette communion avec une nature certes domestiquée (pour ne pas dire soumise), mais si proche de l’habitant, au cœur de la maison, comme le sont nos petits compagnons à fourrure, finalement.


Un article très documenté (plans, photos, évolution du projets, tout) sur Dezeen mais en anglais. À peine moins documenté, mais en français, l’article d’Orgone Design. Sinon, tu as aussi le site de l’agence Artechnic.

 

 

 

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

Information

Cette entrée a été publiée le 1 septembre 2015 par dans Architecture ronde, et est taguée , , , , , , , .
%d blogueurs aiment cette page :