L'autre carnet de Jimidi

Ce que je trouve sur l'architecture ronde (et ce qu'elle m'inspire…)

Ruth Ford house – Bruce Goff – 1948 – Aurora – Illinois

Maisons - Ruth Ford house - Bruce Goff - 1948 - Aurora - Illinois - USA - Photo 08

Très, très étonnante maison que cette « Ruth Ford house » imaginée par Bruce Goff. Je ne sais pas quel était le style en vogue dans l’Ilinois en 1948 – probablement du néo-victorien lourdingue – mais j’imagine sans mal la stupeur des voisins quand ils ont vu s’installer « ça » dans la parcelle d’à côté. D’après l’excellente documentation réunie et réalisée par Sebastiaan Kaal dans le cadre de son « round house project », les proprios avaient fini par planter un écriteau à l’entrée de chez eux : « Nous n’aimons pas non plus votre maison ». La leur est restée. Les autres sans doute pas. Bien fait.

Cette maison ne se laisse pas appréhender facilement. Perso, j’ai du multiplier toute la matinée les allers-retours entre les plans (merci Sebastiaan ! ) et les photos pour m’y retrouver. Comme cette maison ne déparerait pas actuellement parmi d’autres projets ou réalisations tout à fait contemporaines – je pense notamment au Domespace avec lequel on trouvera sans trop chercher au moins deux points communs : les nervures et le bardage bois – on a tendance à chercher dans celle-là pour la lire, un vocabulaire d’aujourd’hui qui n’est pas tout à fait le sien. Exemple : Quand tu vois les nervures rouges orientées sur le jardin, tu te dis que voilà un espace vitré et bref, une serre. Pas du tout. Il y a, ou il y avait peut-être, un dispositif pour protéger cet espace en cas de pluie, mais on est bien à l’extérieur. Les côté de ce « quartier d’orange manquant » sont vitrés, mais il n’est pas couvert. C’est un salon d’été, orienté plein Est, avec barbecue dans la cheminée centrale. On est également assez loin de ce que toi et moi concevons actuellement comme étant un domicile familial. Il serait quasi inconcevable aujourd’hui de n’avoir comme ici que deux chambres et pas de garage. Mais sachant qu’elle a été conçue pour Ruth Ford, une comédienne de théâtre et de cinéma en vue dans les années quarante (11 films rien qu’en 1942 ! ) on comprend l’hypertrophie des espaces de réception.

Le taxi te dépose avec tes potes sous le porche et repart, vous entrez directement dans un espace complètement ouvert constitué d’une galerie, avec en contrebas, devant la cheminée, un salon dont la banquette en croissant de lune peut accueillir une bonne dizaine de personnes.  L’ensemble est surplombé par une plateforme de laquelle tu pourras assister aux allers et venues de la brillante compagnie rassemblée là, un verre à la main, picorant des trucs sur le comptoir de la kitchenette ou agglutinée autour du piano.

Je ne sais pas combien on pouvait tenir là dedans, mais sans doute un bon paquet. Bref, c’est une maison pour recevoir, pas pour fonder une famille. Je ne sais pas de quand date le ficus lyrata qui prospère sous le skylight, mais je ne serais pas surpris d’apprendre qu’il est là depuis le début.

Sources :

Maisons - Ruth Ford house - Bruce Goff - 1948 - Aurora - Illinois - USA - Photo 17

La maison et son adresse dans Google Earth. Localisation : 41°45’12.79 »N 88°21’31.45 »W

Maisons - Ruth Ford house - Bruce Goff - 1948 - Aurora - Illinois - USA - Photo 14

L’entrée sur la rue, dans streetview : très accueillant !

Maisons - Ruth Ford house - Bruce Goff - 1948 - Aurora - Illinois - USA - Photo 09

Maisons - Ruth Ford house - Bruce Goff - 1948 - Aurora - Illinois - USA - Photo 07

Une vue rare, sur laquelle on voit la baie vitrée d’une des deux chambres, avec l’avancée, qui doit protéger du soleil et peut-être même de la pluie…

Maisons - Ruth Ford house - Bruce Goff - 1948 - Aurora - Illinois - USA - Photo 15

Les plans, très heureusement dessinés par Sebastiaan Kaas.

Maisons - Ruth Ford house - Bruce Goff - 1948 - Aurora - Illinois - USA - Photo 16

Maisons - Ruth Ford house - Bruce Goff - 1948 - Aurora - Illinois - USA - Photo 12 Maisons - Ruth Ford house - Bruce Goff - 1948 - Aurora - Illinois - USA - Photo 11

Ces photos laissent à penser que la maison a bénéficié d’un article dans le magazine « Life ». Z’ont mis le paquet : les photos sont très bien. La déco est particulièrement soignée. Tiens ? Pas de ficus à cette époque là, ou alors, oui ! Tout petit dans les jardinières au fond ?

Maisons - Ruth Ford house - Bruce Goff - 1948 - Aurora - Illinois - USA - Photo 10

Maisons - Ruth Ford house - Bruce Goff - 1948 - Aurora - Illinois - USA - Photo 13

(Là, il a nettement grandi !) Bien l’idée des chevrons, pour le plafond !


Maisons - Ruth Ford house - Bruce Goff - 1948 - Aurora - Illinois - USA - Photo 06

La tablette devant la cheminée : bof bof. Vu le téléphone, on doit être dans les années 70.

Maisons - Ruth Ford house - Bruce Goff - 1948 - Aurora - Illinois - USA - Photo 03

Barbecue entre amis dans la partie extérieure de la maison. Je ne sais pas trop à quoi servent les filets, mais comme on va le voir juste après, ils ne sont pas le seul élément « marin » de la déco. Y’a des cordes, aussi.

Maisons - Ruth Ford house - Bruce Goff - 1948 - Aurora - Illinois - USA - Photo 05

On est dans l’un des deux cabinets de toilette. Sympa les cordes de différentes couleurs, au plafond.

Maisons - Ruth Ford house - Bruce Goff - 1948 - Aurora - Illinois - USA - Photo 02

Détail architectural très intéressant (bien que je n’aime pas trop), des grosses « pierres de verre » incluses dans le mur de pierre.

Maisons - Ruth Ford house - Bruce Goff - 1948 - Aurora - Illinois - USA - Photo 01

Dehors donc. Les filets on disparu.

Maisons - Ruth Ford house - Bruce Goff - 1948 - Aurora - Illinois - USA - Photo 04

Le fameux panneau.

Publicités

2 commentaires sur “Ruth Ford house – Bruce Goff – 1948 – Aurora – Illinois

  1. lise
    30 mai 2014

    Le panneau réplique aux passants  » Nous n’aimons pas VOTRE maison, non plus ! » C’est très étonnant car habituellement les américains restent très cools et courtois – mais là, ils en avaient peut-être entendu de toutes les couleurs et ils se sont rebiffés. Probablement, les gens du quartier avaient lancé une pétition pour interdire cette construction.
    Pour les filets, mon explication : au départ, (1945 – 1955 ) les filets sont là pour la sécurité – nous sommes aux USA, ici, et ils ont toujours peur d’être saisis en justice si un de leur invité se fait mal ) plus tard, les filets ont été remplacés par des panneaux translucides en plastique.

    J'aime

  2. Mr Destruc
    30 novembre 2015

    salut ton blog ne s’affiche pas correctement sous le navigateur Demonecromancy version 31 je pense que c’est un bug qui doit provenir du theme WordPress je vais essayer sous Firefox pour voir http://swaggmansataniste.tumblr.com/post/134267556825/swagg-man-est-il-sataniste

    J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

Information

Cette entrée a été publiée le 27 août 2015 par dans Architecture ronde, et est taguée , , , , , .
%d blogueurs aiment cette page :