L'autre carnet de Jimidi

Ce que je trouve sur l'architecture ronde (et ce qu'elle m'inspire…)

Champs en terrasse – Moray – Pérou

champs en terrasse à Moray (Pérou) - Photo 1

Perso, je suis allé au Pérou et je n’ai rien vu de tel, mais c’était il y a longtemps et il y a bien sûr des tas de choses que je n’ai pas vu au Pérou, à commencer par les figures tracées dans désert de Nazca, qu’on ne voit bien que d’avion. Si tu regardes bien la photo, tu verras de petits escaliers qui permettent d’aller d’une terrasse à l’autre. Désolé pour la qualité du document, c’est une capture d’écran d’un diaporama qu’on m’a envoyé. Si je trouve la photo originale, je la changerai. 

Et hop, c’est fait : le site est super connu. Selon Wikipedia, Moray est un ancien centre de recherche agricole inca situé dans la Vallée sacrée des Andes, à 3 500 m au-dessus du niveau de la mer et à 50 km au nord-ouest de Cuzco, sur le territoire de l’actuel Pérou. Le site de Moray est situé à environ 7 km des salines de Maras.

À première vue, le site se présente comme un amphithéâtre principal et de deux secondaires, plus petits à proximité. Ils sont constitués de plusieurs terrasses disposées en cercle concentriques. En fait il s’agissait d’un centre de recherche agricole inca où étaient pratiquées des expériences de culture.

champs en terrasse à Moray (Pérou) - Photo 2

La position des terrasses crée toute une série de microclimats : la température est plus élevée au centre mais diminue ensuite en fonction de la distance de chaque terrasse. Cela permet de simuler une vingtaine de microclimats différents. On pense que Moray a notamment servi à prévoir les rendements agricoles, non seulement dans la Vallée sacrée mais aussi dans d’autres partie de l’Empire inca. Il semble aussi que les incas y « importaient » des plantes « exotiques » et tentaient de les acclimater aux conditions locales.

Les terrasses sont constituées de murs de soutènement, de terre fertile et d’un système d’irrigation complexe permettant de cultiver plus de 250 espèces de plantes.

Et tiens, pendant que tu seras à Moray, ne loupe pas les salines de Maras, c’est pas très loin :

Salines de Maras (Pérou)

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

Information

Cette entrée a été publiée le 26 août 2015 par dans Architecture ronde, et est taguée , , .
%d blogueurs aiment cette page :