L'autre carnet de Jimidi

Ce que je trouve sur l'architecture ronde (et ce qu'elle m'inspire…)

C’est la hutte finale

 
Tulou de fujian 2
Tulou de fujian 1

 

Cet article à été réécrit à partir de plusieurs autres, publiés à l’origine sur mon ex-blog qui ne veut pas mourir. J’ai ajouté, enlevé et surtout organisé les images autrement. Elles ne s’accrochent donc plus directement au texte qu’elles précèdent ou qu’elles suivent et peut-être conviendrait-il d’y revenir après avoir lu ce texte dans son intégralité. Bah, tu verras. Je me suis attaché à porter pour chaque illustration, dans sa légende, l’ensemble des éléments (que j’ai) de nature à la situer.

Stonehenge - GB (-2800-1100) - C'est la hutte finale 2
Stonehenge – GB (-2800/-1100)
Notre Dame de Lonchamp - Belfort - Le Corbusier - (1955) Notre Dame de Ronchamp - Belfort - Le Corbusier (1955) - C'est la hutte finale 3
Notre Dame de Ronchamp – Belfort – Le Corbusier (1955)

De tous temps, de tous lieux

Pour avoir regardé des centaines de documents, j’en arrive à la conviction que l’architecture ronde n’est ni d’une époque, ni d’un endroit, ni d’un usage particulier. Bien sûr, elle signe certains habitats nomades traditionnels (tepees indiens, yourtes mongoles) ou saisonniers (huttes, igloos), mais elle est également sédentaire, villageoise ou franchement urbaine (arènes, amphithéâtres, assemblées), collective ou familiale, civile, militaire, ou religieuse (cathédrale d’Evry). On y habite, mais on peut également y travailler (moulins, rotondes ferroviaires, sièges de banques, phares) ou juste y stocker des matières premières (granges, silos, châteaux d’eau). Elle semble aussi vieille que l’idée de mettre deux pierres l’une sur l’autre (Stonehenge) et très contemporaine (Jean Nouvel, Mario Botta).

Partout, de tous temps, on trouve du rond et du carré, pour s’en tenir à ces deux termes imprécis puisqu’il vaudrait mieux parler cône, cylindre, anneau, sphères etc. Ces volumes peuvent de plus être tronqués ou associés avec d’autres. Partout, de tous temps, l’architecture joue avec les formes rondes et ne s’en interdit aucune autres, prenant un malin plaisir à les mélanger.

Le colisée - Rome - Italie - (70-80)
Le colisée – Rome – Italie – (70/80)
Tour de Pise - Italie - (1178- 1372)
Tour de Pise – Italie – (1178/1372) Elle commençait de pencher avant même d’être finie.
La tour de Babel - Bruegel l'ancien - (XVIe)
La tour de Babel – Bruegel l’ancien – (XVIe)
Brasilia - Oscar Niemeyer - (1960)
Brasilia – Oscar Niemeyer – (1960)
Siège du Parti Communiste - Paris - Oscar Niemeyer (1971-80)
Siège du Parti Communiste – Paris – Oscar Niemeyer (1971/80)

Des adeptes, mais pas de religion

Les recherches menées sur les architectes connus disent la même chose. Frank Lloyd Wright signe le musée Guggenheim de New York – on fait difficilement plus rond – mais le même signe également cette maison très connue et très rectangulaire, installée sur une cacade. Jean Nouvel à qui on doit la tour Agbar de Barcelone et la verrière de l’opéra de Lyon signe l’incroyable coupole du Louvre d’Abu d’Abi mais également la future « Tour Signal » de la défense, archi carrée. Le plus ancien et tout à fait mort Le Corbusier signe hélas avec ses cités radieuses ce qui préfigurera l’enfer de béton de nos banlieues mais également la très sculpturale église de Ronchamp. Le même, inclut du rond dans l’assez carrée Villa Savoye. Oscar Niemeyer mélange également les courbes et les angles à Brasilia, ainsi que Mario Botta, dans tout ce qu’il arrive à loger dans ses cylindres.

Musée Guggenheim - New York city - Franck Lloyd Wright - (1955-59) vue extérieure
Musée Guggenheim - New York city - Franck Lloyd Wright - (1955-59) vue intérieure
Musée Guggenheim – New York city – Franck Lloyd Wright – (1955/59)
Une maison pas du tout ronde de Franck Lloyd Wright - (1936)
Une maison pas du tout ronde de Franck Lloyd Wright – (1936)
La dernière maison conçue par Franck Lloyd Wright -(1959) a
La dernière maison conçue par Franck Lloyd Wright -(1959) b
La dernière maison conçue par Franck Lloyd Wright -(1959) c
La dernière maison conçue par Franck Lloyd Wright -(1959)
La tour Agbar - Barcelone - Jean Nouvel (2003)
La tour Agbar – Barcelone – Jean Nouvel (2003)

La verrière de l'opéra de Lyon - Jean Nouvel - (1993)

La verrière de l’opéra de Lyon – Jean Nouvel – (1993)

Jean Nouvel- projet de musée “Le Louvre” Abud Dhabi - vue intérieure

Le projet de Musée du Louvre d’Abu dhabi – Jean Nouvel – (2010 ?)

Ce que ça dit quand ça ne sert pas

Les éventuelles justifications fonctionnelles ou pratiques de l’architecture ronde ne résistent pas très longtemps. On trouve pour le même type de construction indifféremment des exemples circulaires ou anguleux, que ce soit pour les tours médiévales, les phares, les châteaux d’eaux, les moulins, les gratte-ciels, les villas.

C’est donc plutôt en tant qu’elle porte le sens qu’on voudrait donner à ce que l’on construit que l’architecture ronde doit être lue.

Avant même de porter l’idée de convivialité, de rassemblement autour d’un point central (ou frontal : la tribune, l’autel) le rond est défensif et protecteur. Poussé à l’extrême, le rond se fait sphère, ne laissant filtrer ni grand-chose ni grand monde de l’extérieur, à peine la lumière. Glissant sur cette pente – si j’ose dire – on trouve des maisons qui croyant suivre le chemin du retour à la nature s’engage sur celui du retour à la matrice. On les voit s’enfouir, rejoindre les entrailles de la Terre. Grâce à la trilogie du Seigneur des anneaux, nous avons tous encore dans l’œil les taupinières sophistiquées des « hobbits holes » dont on ne saurait dire si elles ont été creusées ou recouvertes de terre. On se souviendra également, dans le même film de la fantastique cité de Menas Therit (la blanche, avec l’éperon rocheux) dont l’architecture à la fois concentrique et étagée indique la forte valeur défensive, ce que renforce la fusion avec le rocher dont elle parait ne pas complètement se dégager. Très défensives aussi, bien sûr, les tours et les enceintes médiévales.

La FAbuleuse et FAscinante cité de Minas Thirit - Film Le seigneur des anneaux  - (2001- 2003) a La FAbuleuse et FAscinante cité de Minas Thirit - Film Le seigneur des anneaux  - (2001- 2003) b
La FAbuleuse et FAscinante cité de Minas Thirit – Film « Le seigneur des anneaux » – (2001/2003)
Hobbit hole - Bag end - Film  Le seigneur des anneaux (2001-2003) h Hobbit hole - Bag end - Film  Le seigneur des anneaux (2001-2003) g Hobbit hole - Bag end - Film  Le seigneur des anneaux (2001-2003) f Hobbit hole - Bag end - Film  Le seigneur des anneaux (2001-2003) e Hobbit hole - Bag end - Film  Le seigneur des anneaux (2001-2003) d Hobbit hole - Bag end - Film  Le seigneur des anneaux (2001-2003) c Hobbit hole - Bag end - Film  Le seigneur des anneaux (2001-2003) b Hobbit hole - Bag end - Film  Le seigneur des anneaux (2001-2003) a
Hobbit hole – Bag end – Film « Le seigneur des anneaux » (2001/2003)

À l’intérieur, le rond se fait rassembleur, communautaire et égalitaire, toutes valeurs précisément symbolisées par la table ronde du roi Arthur. Ce sont probablement ces mêmes valeurs qu’on tente de mettre à l’œuvre dans certains immeubles contemporains, qui affirment leur rupture avec la division et le chacun pour soi associés à une architecture et un urbanisme outrageusement quadrillé. Il s’agirait alors de revendiquer avec force cette rupture envers le modèle économique, social et culturel symbolisé par les clapiers de nos usines à (mal) vivre.

Mais ce changement de direction semble s’imaginer pour certains en puisant dans un passé dont les traditions offriraient une source inépuisable de réponses éprouvées à toutes nos questions, quand d’autres se situent au contraire dans une perspective où avenir et progrès se confondent.

Dans la maison des premiers, les messages se superposent, aussi sûrement que leurs couches de paille, de laine, de cellulose et entonnent l’incantation confuse du « tout est dans tout ». On ne va pas tarder à voir leurs habitant débarquer au bureau en peaux de bêtes. Les seconds semble impatients de garer leur fusée de 300 étages en centre ville ou un module de l’ISS sur leur gazon de banlieue, espérant sans doute retrouver ainsi l’apesanteur de lendemain qui chanteraient de nouveau.

Une maison actuelle  façon hobbit - a Une maison actuelle  façon hobbit - b

Une maison actuelle « façon hobbit » très réussie, entièrement construite en rondins rongés avec les dents, enduits en crotte de chèvre et paille piétinés à la main, électro-ménager retrouvé échoué sur la plage.
Maison particulière - Mario Botta - (1986)
3,2,1…Ignition ! Maison particulière – Mario Botta – (1986)

D’autres exemples, en vrac…

cuisine ronde
Très intéressante cuisine, sur laquelle je ne sais rien.
Domespace a OLYMPUS DIGITAL CAMERADomespace, la maison qui peut éventuellement tourner avec le soleil, un peu. C’est pas un manège forain non plus !
Grange de West Brome - Québec - (1910)
Grange de West Brome – Québec – (1910)
Round barn - Twin lakes - Iowa - Blog de David Sturtz

La recherche d’images « round barn » (grange ronde) donne plus de deux millions de résultats dans Google. Il y en a donc de toutes sortes, avec des toits coniques, tronconiques, hémisphériques, prismatiques et des que je sais même pas comment les décrire. Celle là est particulièrement belle non ? Peu de photos d’intérieur, mais il semble que ces toits reposent sur des charpentes assez légères.

Hot Springs village - Blumau - Styrie - Hundertwasser - (1993-97) a Hot Springs village - Blumau - Styrie - Hundertwasser - (1993-97) b
Hot Springs village – Blumau – Styrie – Hunderwasser – (1993/97)
Hutte collective yanomami - Bassin amazonien
Hutte collective yanomami – Bassin amazonien
Maisons en terre de Fujian - Chine - De nos jours a Maisons en terre de Fujian - Chine - De nos jours b
Maisons en terre de Fujian – Chine – De nos jours.
Yourte - Habitat traditionnel mongol a
Yourte - Habitat traditionnel mongol b
Yourte – Habitat traditionnel mongol
Intérieur de yourte contemporaine
 chapiteau de cirque
Chapiteau de cirque
Cirque d'hiver - Paris - Jacques Hittorff - (1852) c Cirque d'hiver - Paris - Jacques Hittorff - (1852) b Cirque d'hiver - Paris - Jacques Hittorff - (1852) a
Cirque d’hiver – Paris – Jacques Hittorff – (1852)
rotonde ferroviaire
Rotonde ferroviaire – Bien de la place pour jouer au train
Halle aux grains - Givry (71) - Narjoux - (1825-30)
Halle aux grains – Givry (71) – Narjoux – (1825/30)
 Une villa fin XIXe ou début XXe, mais ou
Une villa fin XIXe ou début XXe, mais ou ?
 La rontonde de La Vilette - Paris - Claude Nicolas Ledoux (1784-86)
La rontonde de La Vilette – Paris – Claude Nicolas Ledoux (1784/86)
Villa ronde non localisée
Oh ! Une maison ronde qu’on sait pas où !
La maison de la radio - Paris - Henry Bernard - (1963)
La maison de la radio – Paris – Henry Bernard – (1963)
Très intéressant intérieur
Très intéressant intérieur, mais… ?
Loft installé dans un château d'eau
Un loft installé dans un chateau d’eau.
Attention, une maison se cache dans la végétation de cette image
Attention, une maison se cache dans la végétation de cette image
Comme un moulin sans aile - C'est moche. Val david - Photo Jean-Pierre Lebrun
Comme un moulin sans aile. C’est moche. Val david – Photo Jean-Pierre Lebrun
Maison ronde non localisée
je ne sais rien de celle là, mais j’aimerais bien
Moulin à vent
Oh ! Un moulin !
The egg - Empire State Plaza - Albany - NY - Wallace K. Harrisson & Abramovitz - (1966-1978)
The egg – Empire State Plaza – Albany – NY – Wallace K. Harrisson & Abramovitz – (1966/1978)
la cathédrale d'Evry - France - Mario Botta - (1992-95) b la cathédrale d'Evry - France - Mario Botta - (1992-95) a
la cathédrale d’Evry – France – Mario Botta – (1992/95)
Siège de la banque UBS - (Suisse )- Mario Botta - (1995)
Siège de la banque UBS – (Suisse ?)- Mario Botta – (1995)
Maison individuelle (700m2  ) Stabio - Suisse - Mario Botta - (1980-82) b Maison individuelle (700m2  ) Stabio - Suisse - Mario Botta - (1980-82) a
Maison individuelle (700m2 ! ) Stabio – Suisse – Mario Botta – (1980/82)
Arènes du Campo Pequeno (Lisbonne)

Arènes du Campo pequeno (Portugal)

Elles sont situées place du Campo Pequeno (place du Petit Champ), près de l’avenue de la République et elles ont une capacité de près de 10 000 places.

Elles ont été construites en 1891 par l’architect António José Dias da Silva (1848-1912). Après une profonde rénovation, elles ont rouvert en 2006 comme lieu d’événements multiples indépendamment des courses de taureaux. Actuellement elles disposent d’une salle de spectacle de 10.000 places assises, d’une galerie commerciale de 60 boutiques, 10 bars, cafés, restaurants, des esplanades, 8 salles de cinéma et parking de 1.250 places.

Elle fait également salle de concerts et de spectacles. (Wikipedia)

Fort Boyard

Fort Boyard – Charentes Maritimes (France) construit de 1841 à 1857

Fort Boyard sur Wikipedia


Publicités

3 commentaires sur “C’est la hutte finale

  1. Elle et moi
    24 mars 2014

    Tout cela est enchanteur. Le rond je vote pour, tout comme la spirale. La maison hobbit, je prends.

    J'aime

    • Jimidi
      24 mars 2014

      C’est ce que je dis toujours : « On n’a pas assez de rond. » (Et la maison hobbit, ouiiiii !)

      J'aime

  2. Pingback: Édit-OO | L'autre carnet de Jimidi

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

Information

Cette entrée a été publiée le 19 mars 2014 par dans Réflexions.
%d blogueurs aiment cette page :